Vous êtes ici : Accueil / Rubriques / Œuvres sociales

Œuvres sociales

Les piliers stables du système social suisse

Nos institutions sociales comptent parmi les principaux acquis de l’Etat fédéral suisse. L’évolution démographique expose toutefois notre pays ainsi que les entreprises à divers défis. Employeurs Banques œuvre surtout en faveur d’une réforme rapide et durable de la prévoyance vieillesse, qu’elle considère comme une priorité.

Les assurances sociales sont des piliers centraux de la paix sociale et de la prospérité de la Suisse. Une forte participation au marché du travail est à la base de notre sécurité sociale. Pour qu’une activité lucrative soit rentable et que les bonnes incitations soient créées, les assurances sociales doivent soutenir la productivité du marché de l’emploi.
 
Le système social conservera son rôle important au sein de la société à l’avenir également. Aussi doit-il être adapté à la réalité démographique. Pour les banques en tant qu’employeurs, cela signifie que les institutions sociales doivent créer des conditions-cadres susceptibles d’inciter le personnel qualifié suisse à rester dans la vie active.
 
La principale préoccupation des banques en matière de politique intérieure dans le cadre du marché de l’emploi est la réforme de la prévoyance vieillesse. A cet égard, les entreprises considèrent l’assouplissement de la transition vers le système de retraite comme la principale priorité. Elles considèrent par ailleurs qu’il est presque aussi urgent de ne plus définir le taux de conversion minimal et le taux d’intérêt minimal dans la LPP selon des critères politiques.

Allocations familiales: le tribunal arbitral confirme la pratique des banques

Partenariat social  - Communiqués de presse

Le tribunal arbitral des banques suisses a tiré au clair une divergence entre les partenaires sociaux du secteur bancaire. Il s’agissait de savoir qui pouvait bénéficier des allocations familiales selon la convention relative aux conditions de travail du personnel bancaire (CPB). La sentence arbitrale dit que ces allocations reviennent uniquement aux salariés qui ont droit aux allocations pour enfant et allocations pour formation professionnelle et les perçoivent effectivement.

Le tribunal arbitral saisi par l’Association suisse des employés de banque et la SEC Suisse a ainsi confirmé l’interprétation de l’AP Banques et la pratique des banques soumises à la CPB.

Share on Facebook Share on Twitter Share via E-Mail